Images
Powered by

IMG_8155 Bernardo Daddi. actif à Florence de 1312 à 1348. Sainte Marguerite et Sainte Agnès. Saint Margaret and Saint Agnes. Strasbourg

(PID:30468127896) Source
posted by jean louis mazieres alias jean louis mazieres on Sunday 23rd of October 2016 06:54:15 AM

Bernardo Daddi. actif à Florence de 1312 à 1348. Sainte Marguerite et Sainte Agnès. Saint Margaret and Saint Agnes. Strasbourg Palais des Rohan. Benardo Daddi élève de Giotto, qui perpétue l'enseignement de son maître, est qualifié de peintre gothique dans Wikipédia, alors que son maître bénéficie de l'appellation de pré-renaissant. Benardo Daddi pupil of Giotto, which perpetuates the teachings of his master, is called Gothic painter in Wikipedia as his master has the appellation of pre-Renaissance. GIOTTO. LE GOTHIQUE, L'HUMANISME ET LA RENAISSANCE "Giotto se rattache au courant artistique de la Pré-Renaissance.." écrit Wikipedia en français. " C'est l'influence de sa peinture qui va provoquer le vaste mouvement général de la Renaissance à partir du siècle suivant. Giotto se rattache au courant artistique de la Pré-Renaissance, dont il est l'un des maîtres, qui se manifeste en Italie, au début du XIVe siècle. En cette fin du Moyen Âge, Giotto est le premier artiste dont la pensée et la nouvelle vision du monde aidèrent à construire ce mouvement, l'humanisme, qui place l'homme à la place centrale de l'univers et le rend maître de son propre destin." La version anglaise est dans le même esprit : " He is generally considered the first in a line of great artists who contributed to the Renaissance." Cette présentation n'est pas totalement fausse, mais elle est dans l'esprit, très partisan, des "Lumières" ! C'est une histoire très biaisée par des croyances, qui nous est ainsi racontée. Non seulement l'art est un reflet des idéologies dominantes à une époque donnée, mais l'histoire générale, et l'histoire de l'art, l'est encore plus. Il est regrettable que l'histoire de l'art continue d'appeler les peintres flamands du 15è siècle des "Primitifs", et, en même temps qualifie Giotto, peintre du 14è siècle, de peintre pré-renaissant et pré-humaniste. Cette différence d'appellation, et le rôle attribué à Giotto, est une déformation de l'histoire européenne par une focalisation tout à fait excessive sur un homme et sur une époque, "la Renaissance". Même s'il fut un génie, Giotto n'explique pas l'histoire de la peinture européenne à lui tout seul. Et "la Renaissance" n'est aucunement la révolution que l'on prétend. Techniquement parlant, les peintres "primitifs flamands", certes plus tardifs que Giotto, sont beaucoup plus évolués que ce dernier dans l'histoire de la peinture européenne. Et leur dette directe vis à vis de Giotto est une affirmation hasardeuse. Une évolution historique de la peinture (et de la sculpture) qui part d' une représentation du monde en deux dimensions, qui s'est imposée en Europe au moment de l'effondrement de l'Empire romain, pour arriver à une représentation du monde en trois dimensions. Evolution qui s'achève au 16è siècle (la fameuse "Renaissance"). Une évolution à laquelle, effectivement, Giotto, peintre tout à fait gothique, est partie prenante, mais à laquelle ont aussi participé, tout à fait activement, les peintres gothiques du nord de l'Europe. Peintres d'Allemagne, des Pays Bas, ou du nord de la France, la plupart restés inconnus, et ayant oeuvré dans la fresque, les vitraux et l'enluminure. Comme les peintres gothiques du nord de l'Europe, les artistes d'Italie, progressivement, redonnent à leurs figures le volume et les expressions psychologiques des personnages réels, tel que nous les percevons, en trois dimensions. Ils retrouvent aussi les techniques de la perspective dans les paysages et les architectures. Une histoire de l'art qui insiste beaucoup sur la primauté technique et culturelle de l'Italie dans cette évolution européenne, n'est pas absolument convaincante. Même si le rôle de l'Italie est important du fait de la présence sur son sol de vestiges de l'antiquité. D'autre part les thèmes de la peinture de Giotto (fresques ou tableaux de chevalet) ont toutes les caractéristiques de l'époque gothique : la religion catholique, exclusivement. Quels tableaux, quelles fresques de Giotto ont pour thème la mythologie grecque et romaine, et l'histoire de Rome ou de la Grèce ? Il n'y a aucune preuve de l'existence d'une vision du monde autre que religieuse et catholique dans l'oeuvre de Giotto. Pas le moindre aperçu d'une philosophie humaniste. Or c'est ce changement dans les thèmes de l'art de la peinture et de la sculpture qui est la plus importante caractéristique de l'Humanisme, et de ce que l'histoire officielle appelle "la Renaissance". C'est ce changement dans les thèmes de l'art qui caractérise cette volonté qu'affirme Wikipédia de "donner à l'homme une place centrale" pour le rendre "maître de son destin...." Le changement culturel, humaniste, c'est quand les peintres représentent Vénus au lieu de la Vierge Marie et Hercules au lieu du Christ. En réalité Giotto est un homme typiquement gothique par sa culture, et c'est une construction, très orientée, de l'esprit contemporain, que d'opposer l'homme gothique attardé et obscurantiste , à l'homme renaissant éclairé. D'ailleurs les plus grands acteurs de la Renaissance ont été les Papes et la haute hiérarchie de l'Eglise, largement autant que l'aristocratie européenne. Une définition plus objective du rôle de Giotto pourrait être celle ci: "Giotto est un peintre gothique, dont l'art a été décisif dans l'évolution de la peinture italienne, et européenne, depuis l'esthétique paléo-chrétienne, l'art byzantin, et l'art roman, vers l'esthétique, plus naturaliste, plus réaliste, qui triomphera au 16è siècle. Giotto est un jalon important dans le passage d'une peinture européenne représentant le monde en deux dimensions caractéristique de l'art paléo-chrétien, byzantin et roman, à une peinture du monde en trois dimensions, qui est caractéristique de l'art qui s'impose totalement au 16è siècle, pour plusieurs centaines d'années." L'humanisme n'a rien à voir dans l'art de Giotto, qui témoigne seulement d'une évolution technique commune à toute la peinture européenne pendant la période gothique. Giotto s'inscrit d'ailleurs dans l'héritage de Cimabue (1241-1302) et Duccio (1255-1319). Un héritage qui se perpétue après lui. Jusqu'à ce que, à la fin du 19è siècle et au début du 20è siècle, le pendule revienne "en arrière", et qu'une nouvelle "manière moderne" soit de représenter le monde en deux dimensions, comme au "Moyen Age", ainsi que l'ont fait Manet, Matisse, Duffy, Gauguin, Rouault, Chagall ... GIOTTO. THE GOTHIC, THE HUMANISM, AND THE RENAISSANCE "Giotto relates to the artistic movement of the Pre-Renaissance .."Wikipedia written in French: "It is the influence of his painting that will cause the vast movement general of the Renaissance from the following century. Giotto relates to the artistic movement of the Pre-Renaissance, of which he is a master, manifested in Italy in the early fourteenth century. in the late Middle Ages, Giotto was the first artist whose thinking and new worldview has helped build this movement, Humanism, that places man at the central square of the universe, and makes him the master of his destiny. " The English version is in the same spirit: " He is generally considered the first in a line of great artists who contributed to the Renaissance." This presentation is not completely false, but it is in the mind, very partisan, of the "Lights!" It is a story, very biased by beliefs which is thus told. Art is a reflection of the dominant ideologies at a given time, but the general history and the history of art, is still more. It is regrettable that the art history continues to call the Flemish painters of the 15th century of the "Primitives", and, at the same time qualifies Giotto, painter of the 14th century, painter pre-Renaissance and pre-humanist. This difference in designation, and the role attributed to Giotto is a distortion of the history of Europe, by an focusing entirely excessive, on a man, and on a time, the "Renaissance." Although he was a genius, Giotto does not explain the history of European painting to him alone . And "the Renaissance" is in no way the revolution that it is pretended. Technically speaking, the painters "Flemish primitives", certainly later than Giotto, are far more advanced than the latter, in the history of European painting. And the debt of these "Flemish Primitives" towards Giotto, is a somewhat risky proposition. Historical evolution of the painting (and of the sculpture) that starts from a representation of the world in two dimensions, which has emerged in Europe at the time of the collapse of the Roman Empire, to arrive at a representation of the world in three dimensions. Evolution which ended in the 16th century (the famous "Renaissance"). An evolution in which, indeed, Giotto, painter entirely Gothic, is a party, but in which also have participated, entirely actively, the Gothic painters from northern Europe. The painters from Germany, from the Netherlands, and from northern France, most remained unknown, and who have worked in the mural, stained glass and illuminated manuscripts. As the Gothic painters from northern Europe, the artists from Italy, gradually, make restoring to their human figures, the volume and psychological expressions of the real people, as we perceive in three dimensions. They acquire also, the techniques of the perspective in landscape and architectures. A history of art, which places great emphasis on the technical and cultural primacy of Italy in this European evolution, is not entirely convincing. Although the role of Italy is important, because of the presence on its soil of remains of antiquity. Moreover Giotto's painting themes (easel paintings or frescoes) have all the features of the Gothic period: the Catholic religion exclusively. What tables, which frescoes by Giotto, have the theme of Greek and Roman mythology and of the history of Rome or of the Greece? There is no evidence of the existence of a vision of the world other than religious and Catholic in the work of Giotto. Not the slightest glimpse of a humanistic philosophy. Pourtant, il est de ce changement dans les thèmes de l'art de la peinture et de la sculpture, qui est la caractéristique la plus importante de l'humanisme, et que l'histoire officielle appelée "la Renaissance". Il est de ce changement dans les thèmes de l'art qui caractérise cette affirmation que Wikipedia: «donner à l'homme une place centrale" pour faire "maître de son destin ...." Le changement culturel, humaniste, est quand les peintres représentent Venus à la place de la Vierge Marie, et Hercules à la place du Christ. En réalité Giotto est un homme gothique typique, par sa culture, et il est une construction, très orientée par l'esprit contemporain, que d'opposer l'homme gothique attardé et Obscurantis, à l'homme renaissante, éclairé. A more objective definition of the role of Giotto could be this: "Giotto is a Gothic painter, whose art was decisive in the evolution of Italian painting, and European, from the aesthetic of the paleo-Christian art, Byzantine art, and the Romanesque art, toward the aesthetics, more naturalistic, more realistic,who will triumph in the 16th century. Giotto is an important milestone in the transition from an European painting representing the world in two dimensions, which is characteristic of the Early Christian art, Byzantine and Romanesque, to a painting of the world in three dimensions, which is characteristic of the art that triumph completely at the 16th century, during several hundred years. The Humanism has nothing to do with the art of Giotto, which reflects a common technical evolution to the entire European painting during the Gothic period. Giotto is also part of the legacy of Cimabue and Duccio. A legacy that perpetuates itself after him. Until, at the late 19th century and early 20th century, the pendulum comes back "back," and a new "modern way" is to represent the world in two dimensions, as in the "Middle Age " as did painters such Manet, Matisse, Duffy, Gauguin, Rouault, Chagall ...





License and Use

This Perspective Definition Francais - img_8155-bernardo-daddi-actif-florence-de-1312-1348-sainte-marguerite-et-sainte-agn-s-saint-margaret-and-saint-agnes-strasbourg on net.photos image has 1024x561 pixels (original) and is uploaded to . The image size is 221677 byte. If you have a problem about intellectual property, child pornography or immature images with any of these pictures, please send report email to a webmaster at , to remove it from web.

Any questions about us or this searchengine simply use our contact form

  • Published 01.20.22
  • Resolution 1024x561
  • Image type jpg
  • File Size 221677 byte.

Related Photos

Comments


Comments
comments powered by Disqus